L’armoise annuelle Artemisia annua bio traitement du paludisme

Boutique Biologiquement.com
[Total : 5    Moyenne : 3.4/5]

L’armoise annuelle bio, connue aussi sous le nom d’absinthe chinoise ou l’armoise annuelle bio est une plante originaire d’Asie utilisée traditionnellement dans le traitement de la malaria et contre les vers intestinaux. Le principe actif de l’armoise bio est l’artémisine.

Nom botanique

Artemisia annua

Noms usuels

Noms français : armoise annuelle bio, absinthe chinoise
Nom scientifique : Artemisia annua L.
Nom anglais : sweet wormwood, Chinese wormwood
Nom allemand : Einjährige Beifuß
Nom italien : artemisia annuale
Nom portugais : losna-verde, artemísia
Nom espagnol : ajenjo dulce
Nom chinois: qinghao (青蒿)

Principes actifs

Les principes actifs contenus dans l’artemisines sont les alcools sesquiterpéniques, les lactones sesquiterpéniques et les acides sesquiterpéniques. Des flavonoïdes, des coumarines, des polyines, des stérols et des triterpènes y sont également présents. L’essence extraite de ses sommités fleuries renferment également des lactones sesquiterpéniques, dont l’artémisine, des thuyones, de l’hydroxycoumarine, des flavonolglycosides, des polyines, des coumarines, des tanins et de nombreux oligo-éléments tels que le calcium, le potassium, le zinc, le magnésium, le phosphore, le souffre et l’iode.

Usage traditionnel

Les premières utilisations de l’armoise bio remontent à l’Antiquité. Cette plante herbacée, originaire des régions tempérées comme l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie, a été à l’époque associée à la femme et à ses problèmes de santé. C’est la raison pour laquelle on l’a baptisée Artémise, terme dérivé du nom de la déesse Artémis. Ses propriétés médicinales sont en effet similaires aux actions bénéfiques apportées par cette divinité grecque, comme la facilitation de l’accouchement, le soulagement des femmes ayant des règles douloureuses et la régularisation du cycle menstruel. En Orient, dans certains pays asiatiques comme la Chine, cette plante est utilisée en moxibustion pour apaiser les douleurs et cautériser les lésions. De nos jours, cette médication est surtout recommandée pour stimuler l’appétit, guérir les différentes affections touchant l’appareil respiratoire et l’appareil digestif, ainsi que pour favoriser la circulation veineuse.

L'armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer naturel puissant
L’armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer naturel puissant

Mode de préparation

Infusion : verser l’eau bouillante directement sur la plante et laisser infuser pendant 3 à 10 minutes, filtrer et boire.

Décoction : jeter la plante dans l’eau bouillante et maintenir à ébullition pendant 10 à 30 minutes, filtrer et boire.

Macération : laisser la plante en contact avec le solvant (l’eau le plus souvent, mais aussi le vin, l’alcool) pendant plusieurs heures afin que les principes actifs se dissolvent dans le liquide. Filtrer et utiliser.

Des gélules de feuilles séchées d’Artemisia annua, qui ont l’avantage d’être calibrés, dosés, et dont les taux d’Artémisinine et de Polyphénols peuvent être régulièrement contrôlés

Le dosage standard est de 5 gélules par jours, en traitement et de 3 gélules par jours en prévention.

Effets secondaires
Aucune étude clinique n’a rapporté d’effets secondaires notables liés à la consommation d’armoise annuelle biologique.

Usage contemporain
L’artémisine, le principe actif de l’armoise annuelle biologique, fait l’objet de nombreuses investigations scientifiques notamment comme antiviral et comme anticancéreux. En laboratoire, l’artémisine inhibe la réplication de nombreux virus dont ceux de l’herpès et d’epstein barr. L’artémisine est aussi capable de provoquer l’apoptose (le suicides) de plusieurs types de cellules cancéreuses notamment dans le cas du cancer de la prostate.

Médicaments dérivés de l’armoise annuelle bio 
Les médicaments dérivés de l’armoise biologique sont appelés artémisines . Ils montrent une très grande capacité d’inhibition de la reproduction du parasite responsable du paludisme (division par 10 pour le co-Artem) :

Les antipaludéens dérivés de l’armoise biologique sont toujours prescrits en combinaison avec des médicaments comme la méfloquine. Cette mesure est prise par précaution afin de réduire le risque d’apparition de résistance du parasite. Quelques cas de résistance à l’artémisine ont été rapportés au Cambodge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche

Produit antioxidant anti-cancer naturel puissant

Suivez-nous sur note page Facebook

Boutique Biologiquement.com
Suivez-nous sur :