Boutique Biologiquement.comL’armoise annuelle biologique dans la pharmacopée chinoise

  Posté par armoise       Laisser un commentaire
[Total : 5    Moyenne : 2.9/5]

L’armoise annuelle biologique est une plante originaire de Chine amenée en Europe (ne pas la confondre avec l’armoise vulgaire – Artemisia Vulgaris). En Chine, c’est une herbe importante contre le paludisme le cancer, et les recherches scientifiques occidentales ont confirmées cela en découvrant que l’une des substances de cette plante (l’artémisinine) combat efficacement le paludisme. Voyons ses propriétés dans la pharmacopée chinoise.

Description brève de l’armoise annuelle

Armoise annuelle biologique de la pharmacopée chinoise Nom chinois Qing Hao (Qīng Hāo; 青蒿)
Nom pharmaceutique Herba Artemisiae Annuae
Espèces botaniques standards
Artemisia annua L. (黄花蒿),
Artemisia apiacea Hance (青蒿),
Artemisia capillaris Thunb (茵陈蒿),
Artemisia Scoparia Waldst.Et Kitaib.(滨蒿),
Artemisia japonica Thunb.(牡蒿)

Autres noms Chou Hao (臭蒿), Huang Hao (黄蒿), Ku Hao (苦蒿),
Qiu Hao (秋蒿)
Partie de la plante Tige et feuilles
Nature Froide
Saveur Amère
Tropisme (entre dans les méridiens du : ) Foie, vésicule biliaire, reins
Description brève Clarifie la chaleur sans blesser le sang, le Qi ou le Yin

Indications :

1) Clarifie la fièvre

L’armoise annuelle clarifie la chaleur due à un vide. Elle traite la fièvre en raison soit d’un vide de sang soit d’une séquelle d’une maladie fébrile, mais aussi lors de fièvre au cours de la journée ou de transpiration nocturne.

2) Draine l’humidité-chaleur

Jaunisse, nausée, hépatite, manque d’appétit, problèmes digestifs avec distension abdominale, fièvre intermittente, gastroentérite, dysenterie.

L'armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant
L’armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant

3) Clarifie la canicule

Notamment lors de symptôme de canicule avec fièvre basse, maux de tête, vertiges, sensation étouffante dans la poitrine.

4) Rafraichit le sang et stop les saignements

Lors de chaleur dans le sang entrainant une éruption purpurique, des saignements de nez, des contusions ou des saignements faciles.

5) Freine les troubles du paludisme

Notamment l’alternance fièvre/frisson.

Compatibilités et incompatibilités avec d’autres herbes

L’armoise annuelle biologique ne devrait pas être associée à :

Da Huang – Radix et Rhizoma Rhei (大黃)
Dang Gui – Radix Angelicae sinensis (当归)
Sheng Di Huang – Radix Rehmanniae (生地黄)

Autres effets pharmacologiques

Effet contre le paludisme (plus efficace que le médicament Nivaquine)
Action antibiotique (expérience in-vitro)
Pour le traitement du lupus*
Pour le traitement de la bilharziose (dermatite des nageurs, maladie parasitaire due à un ver hématophage, le schistosome)
Ralentit la croissance de cellules cancéreuses et soigne le cancer

*Le lupus érythémateux disséminé (LED) est une maladie systémique auto-immune chronique touchant plusieurs organes, du tissu conjonctif, qui se manifeste différemment selon les individus.

Boutique Biologiquement.comARTEMISIA ANNUA Armoise annuelle bio pour guérir le paludisme… et les cancers

  Posté par armoise       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

L’ Artemisia Annua Armoise annuelle bio est une plante aromatique qui a été utilisée par la médecine chinoise en tant que puissant remède du paludisme, maladie qui, en dépit des statistiques officielles, reste la plus ravageuse de la planète. L’artémisine Armoise annuelle bio est le principe actif de cette plante.

“La Revue des Sciences de la Vie” (USA) a présenté une vaste étude de l’Université de Washington, menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai sur l’artémisine. Elle a découvert au départ que l’artémisine pouvait détruire rapidement près de 30 % des cellules cancéreuses du poumon ; mais en la combinant avec du fer, elle éradique jusqu’à 98 % des cellules cancéreuses, en seulement 16 heures.
En plus, la consommation de cette plante n’a aucun impact sur les cellules pulmonaires saines en raison du fer qui se joint sélectivement au tissu cancérisé, ceci favorisant l’attaque ciblée de l’artémisine. Le rapport de l’Université de Californie précise que selon les résultats, “l’artémisine bio arrête le facteur de transcription « E2F1 » et intervient dans la destruction des cellules cancéreuses du poumon, ce qui signifie qu’elle présente un moyen de transcription selon lequel l’artémisine bio contrôle la croissance des cellules cancéreuses de la reproduction”.
Une autre étude a été menée sur des échantillons de tumeurs mammaires cancéreuses in vitro. Vu que ces cellules ont aussi une forte propension à accumuler le fer, il a aussi été associé du fer à l’artémisine bio. Il a ainsi été obtenu un taux de 75 % de destruction du cancer après seulement 8 heures et presque 100 % en seulement 24 heures. Depuis, de nombreuses expériences ont été menées sur différents cancers (prostate, intestins…), et jusqu’à présent et elles ont toutes prouvé que l’artémisine bio combinée au fer détruisait sélectivement les tumeurs cancéreuses, ce qui a fait définir l’artémisine bio – par le Dr Len Saput, comme “une bombe intelligente pour le cancer”.
micheldogna.fr
NOTA : Concernant le paludisme, les bio-ingénieurs Henry Lai et Narendra Singh, de l’Université de Washington, ont été les premiers scientifiques à expliquer que le parasite du paludisme ne peut pas survivre en présence d’artémisine, étant donné qu’il est très riche en fer.
Source : Healthy Food House

LES DÉCOUVERTES D’UNE PHARMACIENNE CHINOISE

C’est à la suite des ravages du paludisme dans les rangs de l’armée nord-vietnamienne que Mao Tsé Toung a mis en route en 1967, en pleine révolution culturelle, le projet “523” (ainsi nommé parce qu’il a été lancé le 23 Mai 1967). C’était un programme secret de recherche sur le traitement du paludisme, basé sur l’étude des traitements de la médecine traditionnelle chinoise. L’Académie de Médecine Traditionnelle Chinoise a confié cette recherche à l’un de ses membres, Youyou TU, jeune pharmacienne âgée de 36 ans, dont le nom est resté totalement ignoré jusque dans les années récentes. Ce n’est qu’en 2005 que le nom de Youyou TU a été associé à la découverte de l’artémisine, et qu’elle est devenue célèbre.
En 2011, Youyou TU a reçu le prestigieux prix Lasker DeBakey Clinical Research. Elle a rassemblé plusieurs milliers de recettes à base d’herbe ; elle a évalué 380 extraits de différentes plantes, parmi lesquelles l’Artémisia annua Armoise annuelle bio (ou Qinghao), qui était connue depuis très longtemps pour son efficacité pour traiter la fièvre récurrente. Les premiers résultats obtenus par Youyou TU ont été assez décevants, car les extraits étaient préparés avec de l’eau bouillante qui détruisait les composants actifs.
• C’est en 1971, en réalisant une extraction par de l’éther à basse température, qu’elle a obtenu des extraits qu’elle a testés en laboratoire sur des souris et des singes infectés par le parasite, avec une efficacité pratiquement de 100 % (92). Après avoir vérifié sur elle-même l’innocuité de l’extrait, elle l’a testé “sur l’humain” au travers de 21 patients impaludés, qui ont été guéris à 90 %.

L'armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant
L’armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant

• En 1972, elle a isolé une substance considérée comme l’élément actif de l’Artémisia annua Armoise annuelle bio, et lui a donné le nom d’artémisine bio (ou Qinghaosu, le suffixe “su” signifiant “la substance active”). Mais on peut encore noter que les premiers essais positifs avaient été faits avec de l’Artémisia annua Armoise annuelle bio produite dans la région de Pékin, contenant peu d’artémisine bio. Comme Youyou TU désirait disposer de beaucoup d’artémisine, elle a ensuite utilisé de l’Artémisia annua Armoise annuelle bio provenant de la région du Sichuan, très riche en artémisine bio, avec des résultats cliniques identiques, ce qui suggère encore que la concentration optimale en artémisine n’est pas nécessairement la concentration maximale…
• En 1975, Youyou TU a déterminé la structure de la molécule d’artémisine (sesquiterpène lactone).
micheldogna.fr
• En 1979, la publication d’un article dans le Chinese Medical Journal fit connaître l’artémisine.
• En 1981, le 4ème congrès du Groupe de Travail Scientifique sur la Chimiothérapie du Paludisme, sponsorisé par le PNUD, la Banque Mondiale et l’OMS, se tint à Pékin. L’artémisine devint connue dans le monde entier, et elle souleva l’intérêt des grandes firmes pharmaceutiques, qui produisirent les dérivés semi-synthétiques que l’on connaît (artésunate hydrosoluble, arthémeter liposoluble…), aboutissant en 1986 à la mise sur le marché des premiers médicaments à base d’artémisine bio. Devant l’efficacité du produit, en 2004 l’OMS en fit la promotion à grande échelle, et recommanda son utilisation en association avec d’autres molécules “classiques” (les ACT, ou Artemisinin Combined Therapy).
L'armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant
L’armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant

• Enfin, en 2011, l’OMS recommanda l’utilisation de l’artésunate en monothérapie par voie intra veineuse au lieu de sels de quinine dans le traitement du paludisme grave de l’enfant.

FORMES GALENIQUES ET MODE D’UTILISATION

– L’artémisine est présente surtout dans les feuilles, mais les flavonoïdes sont présents surtout dans les tiges de l’Artémisia annua Armoise annuelle bio ; il est donc préférable de prélever non seulement les feuilles mais aussi les tigelles de la plante pour faire la poudre ou la tisane. Les feuilles d’armoise annuelle devraient pouvoir se trouver en herboristerie – mais ATTENTION, ne vous laissez pas vendre de l’armoise vulgaire (très courante) pour de l’annuelle, elle ne marchera pas ! * En l’occurrence, il existe autour de 50 variétés d’armoise, dont certaines sont dangereuses.
– L’Artémisia annua Armoise annuelle bio en poudre est nettement plus efficace que la tisane ; c’est pour cela que je ne m’étendrai pas sur la formule infusion.
– Les feuilles avec leur tigelle, doivent être séchées à l’ombre dans un endroit aéré pendant au moins 5 jours. On les réduit ensuite en poudre fine avec un blinder.
POSOLOGIE
La dose journalière varie entre 500 et 1000mg par jour ce qui fait 2 à 4 gélules de 250 mg par jour.

Boutique Biologiquement.comL’Artémisia annua et le cancer et le paludisme

  Posté par armoise       Laisser un commentaire
[Total : 3    Moyenne : 4/5]

Dans les cellules cancérisées, il y a cent fois plus de fer que dans les cellules normales.

Lorsque l’Artémisia annua armoise annuelle bio entre en contact avec les fer, il y a une très grande production de radicaux libres, il y en a tellement que ces cellules sont très rapidement détruites, alors que les cellules saines ne sont pas abîmées car elles ne contiennent qu’une très petite quantité de fer.

Avant, pendant et après la prise d’ Artémisia annua armoise annuelle bio, éviter de prendre certains produits : glutathion, SOD, catalase, acide R Lipoïque, coenzyme Q10, bioflavonoïdes ……….

Les chimios, sont génératrices de radicaux libre, il est donc intéressant de prendre l’ Artémisia annua armoise annuelle bio au même moment.

L’utilisation de (oxygène germanium) va potentialiser le travail de l’ Artémisia annua armoise annuelle bio.

Il a ainsi été obtenu un taux de 75 % de destruction du cancer après seulement 8 heures et presque 100% en seulement 24 heures.

ARTEMISIA – FR DE LA MALARIA AU CANCER

UTILISATION POUR LA MALARIA

Ce traitement pour la malaria, perdu au cours des ans, fut redécouvert en 1970, lors de recherches archéologiques. Son usage médical fut trouvé dans une tombe. La formule remonte à 168 avant Jésus-Christ, lorsque des chimistes chinois isolèrent l’ingrédient actif primordial de la partie feuillue de la plante appelée « A. annua L ».

En 1972, des scientifiques de l’Est appelèrent cette molécule cristalline « qinghaosu » ou « artemisinin ». Depuis lors, des études en Chine et au Vietnam ont confirmé que l’Artemisia armoise annuelle bio est un produit hautement efficace, avec des résultats proches de 100%, dans le traitement de la malaria. Ce produit a la faculté de détruire le parasite en libérant de hautes doses de radicaux libres qui attaquent la membrane du parasite en présence d’une haute concentration en fer. En fait, plus d’un million de patients ayant la malaria furent guéris avec cette méthode. Leurs symptômes ont aussi baissés rapidement en quelques jours.

L'armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant
L’armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant

Cependant, le traitement utilisant cette plante pour traiter la malaria n’est pas autorisé aux USA, à cause des 21% de rechute. Des scientifiques croient que ces rechutes sont probablement dues aux patients qui ne prennent pas leur dose de plante sur une période de temps assez longue. La plupart d’entre eux arrêtent le traitement dès que les symptômes disparaissent.

C’est dont un produit très proche du traitement au peroxyde d’hydrogène. Bien que le mécanisme exact soit encore à l’étude, il a été démontré que cette plante fonctionne via les radicaux libres à base d’oxygène qui deviennent fortement réactifs en présence de fer. Le fer s’oxyde. Le parasite de la malaria accumule le fer. L’Artemisia armoise annuelle bio génère ainsi un éclatement des radicaux libres qui, attaquant les cellules contenant trop de fer, tue le parasite.

Ce produit fonctionne donc parfaitement dans un environnement riche en fer (se souvenir que la malaria vit dans les globules rouges riches en fer) d’où la production de radicaux libres qui est utilisée pour éliminer la malaria.
Il est intéressant de noter que les produits connus améliorant les effets de l’oxygène sur les radicaux, tel que la doxorubicine, peuvent améliorer les effets de l’artémisinine bio.

Hors des Etats-Unis, l’artémisinine bio est la plante naturelle numéro 1 utilisée dans le traitement de la malaria.

UTILISATION POUR LE CANCER

Jusqu’à maintenant, une vaste étude sur l’utilisation de l’artémisinine bio en tant qu’agent anticancer a été faite par les scientifiques en bio-ingénierie, les Docteurs Narenda Singh et Henry Lai de l’Université de Washington. Cette étude fut publiée dans le journal Science et Vie [70 (2001) : 49-56].

Le fer est nécessaire à la division de la cellule, et il est bien connu que la plupart des cellules cancéreuses accumulent le fer de façon sélective. La plupart des cellules cancéreuses ont à leur surface des récepteurs qui attirent le fer, contrairement aux cellules normales. Des études en laboratoire sur des cellules cancéreuses du sein, résistantes, ayant une forte propension à accumuler le fer, ont révélé que l’artémisinine bio a la propriété de tuer les cellules cancéreuses à 75% en 8 heures et pour ainsi dire 100% en 24h lorsque ces cellules cancéreuses sont chargées de fer, après incubation dans de l’halotransferrine. D’autre part, les cellules normales restent pour ainsi dire non affectées.

L’Artémisinine bio est efficace dans une grande variété de cancers ainsi qu’on a pu le constater lors d’essais. L’artémisinine bio fut la plus efficace pour la leucémie et le cancer du côlon. Des activités intermédiaires furent aussi notées pour des mélanomes, cancers du sein, de l’ovaire, de la prostate et du rein. Elle peut être particulièrement bien adaptée pour soigner les tumeurs du cerveau.

L'armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant
L’armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant

En plus de la haute affinité pour le fer des cellules cancéreuses agressives, la plupart des cellules cancéreuses manquent aussi de la catalyse enzymatique et de la glutathion peroxidase. La catalyse casse le peroxyde d’hydrogène. Un taux de catalyse bas indique une charge plus haute de peroxyde d’hydrogène, pouvant relâcher des radicaux libres superoxydés lorsqu’ils sont stimulés de façon adéquate. Ceci est un mécanisme commun à bien des agents de chimiothérapie ainsi qu’à la Vitamine C. Ces points rendent les cellules cancéreuses plus sensibles aux altérations oxydatives, comparées aux cellules saines en présence de peroxyde d’hydrogène. C’est pour cette raison que l’administration de vitamine C à hautes doses est acceptable, bien qu’un écart de 2 à 3 h doive être observé de préférence.

Selon le Docteur Rowen, un médecin à tendance naturopathe et éditeur d’une revue médicale « Seconde Opinion », la famille de scientifiques Hoang, au Vietnam, a utilisé l’artémisinine dans le traitement du cancer pendant des années. Ils ont rapporté que sur une période de 10 ans, plus de 400 patients furent traités avec l’artemisinine bio en conjonction avec un programme anticancer complet, avec un taux de 50 à 60% de rémission longue durée. Il n’y eut pas d’effets toxiques lors de l’utilisation de courte durée pour la malaria, à de fortes doses allant jusqu’à 70mg/kg et par jour.

L’artémisinine bio n’est pas un agent de chimiothérapie à elle seule. Un ensemble de suppléments nutritionnels doit être ajouté (tels que thé vert, amandes amères d’abricot, feuilles de graviola corossol, racine de pissenlit…) ainsi qu’un bon régime anticancer.

DOSAGE

Les doses thérapeutiques vont de 200 mg par jour à 1000 mg (en doses fragmentées) dépendant du type de cancer et de la provenance de la plante. Dans des études de laboratoire, une toxicité significative des cellules a été démontrée avec des dosages aussi faibles que 1-2mg/kg.

Le dosage exact est hautement controversé. En plus du manque d’essais cliniques et des variations des individus, le dosage est hautement dépendant de la pureté et du potentiel de la plante elle-même. Les capsules de 100 mg d’un fabriquant peuvent avoir des effets différents de ceux d’un autre fabriquant.

L’artémisinine bio devrait toujours être prise avec de la nourriture. De l’huile de foie de morue, du fromage blanc, de l’huile de poisson peuvent être administrés en même temps afin de facilité l’absorption.
Généralement, 400 à 800 mg par jour peuvent être utilisés pendant au moins 6 à 12 mois. Après cela, on peut diminuer lentement. Prendre toujours l’artémisinine 2 à 3h avant ou après la prise d’antioxydants tel que la vitamine C.

L’artémisinine est une plante « rafraîchissante » dans la perspective médicale traditionnelle chinoise, certains peuvent la trouver trop « rafraîchissante », donnant des symptômes tels que des picotements. Si cela arrive, diminuer le dosage.

Malgré l’apparent degré élevé d’efficacité, il est important de noter que l’artémisinine bio n’est pas un composé à utiliser seul. On devrait aussi considérer l’utilisation simultanée de hautes doses d’enzyme pancréatique, un lavement quotidien, la désintoxication du foie et des examens de laboratoire périodiques comme faisant partie d’un programme anticancer puissant et complet.

PREOCCUPATIONS VIS-A-VIS DU PRODUIT

A cause de la popularité grandissante de ce produit, le consommateur devra exercer un principe de précaution extrême et veiller à l’acheter chez un fournisseur réputé comme Biologiquement.com . Seule de l’artémisinine bio vraie et pure devra être achetée et utilisée chez des fournisseurs dont vous avez l’habitude ou que vous connaissez de réputation, comme www.biologiquement.com Il y a une très grande variation dans le potentiel de cette plante. De l’artémisinine bio dosée à 100 mg chez un fournisseur peut s’avérer beaucoup plus efficace qu’une autre dosée à 100 mg chez un autre. Achetez seulement chez un fournisseur en qui vous avez toute confiance et ne vous laissez pas convaincre par des « alternatives » moins chères.

Boutique Biologiquement.comPlante médicinale contenant de l’artémisinine biologique

  Posté par armoise       Laisser un commentaire
[Total : 3    Moyenne : 3.7/5]

Plante médicinale contenant de l’artémisinine biologique, une molécule antipaludique, utilisée principalement en Afrique sous forme de gélule pour soigner le paludisme (malaria) et le cancer.

artemisia annua
Noms
Noms français: Armoise annuelle, absinthe chinoise
Nom scientifique: Artemisia annua L.
Nom anglais: sweet wormwood, Chinese wormwood
Nom allemand: Einjährige Beifuß
Nom italien: artemisia annuale
Nom portugais: losna-verde, artemísia
Nom espagnol: ajenjo dulce
Nom chinois: qinghao (青蒿)
Famille Asteraceae (Astéracées) Constituants
– Lactone sesquiterpénique: artémisinine
– Flavonoïdes
– Huile essentielle riche en monoterpènes
Parties utilisées
– Feuilles, plante entière
Effets
– Antipaludique, antifongique (huile essentielle)
Indications Armoise annuelle biologique
– malaria
– anti cancer
En usage interne :
– Paludisme (malaria), dermatites (en médecine traditionnelle chinoise), migraine, fièvre, mycoses (en huile essentielle). Lupus (en médecine populaire)
Disponible:
En pharmacie ou sur Biologiquement.com disponible sous forme de poudre ou gélule.
Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)
– Gélule (à base de poudre), comprimé d’armoise annuelle biologique
– Tisane d’armoise annuelle biologique

L'armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant
L’armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant

Où pousse l’armoise annuelle biologique ?
L’armoise annuelle biologique est originaire de Chine, elle pousse dans les zones tempérées chaudes (source: Wikipedia.org). On trouve actuellement des cultures d’armoise annuelle biologique dans d’autres régions que la Chine comme l’Europe et l’Afrique (ex. Madagascar).
C’est une plante mesurant de 80 à 150 cm de hauteur.​Remarques
– L’armoise annuelle biologique est une plante traditionnelle chinoise utilisée depuis plus de 2’000 ans pour soigner plusieurs maladies, y compris le paludisme. Cette plante est aussi utilisée dans la médecine traditionnelle indienne.
– Des études ont prouvé l’efficacité de l’armoise annuelle biologique contre le paludisme et contre le cancer.
Pour soigner le paludisme, l’OMS recommande toutefois de l’associer à d’autres traitements contre la paludisme, il faudra éviter une monothérapie en utilisant seulement de l’artémisinine biologique. Cette recommandation permet d’éviter les cas de résistances à cet antipaludique naturel.
– Le 5 octobre 2015, le prix Nobel de médecine a été attribué à 3 chercheurs, l’un de ces lauréats était la Chinoise Tu Youyou qui a notamment travaillé pendant plusieurs années pour le compte du gouvernement chinois à la fin des années 1960 dans la lutte contre le paludisme. Ses travaux de recherche ont abouti à l’extraction de l’artémisinine biologique, principe actif de l’armoise annuelle biologique (Artemisia annua). Actuellement l’artémisinine biologique est le seul traitement disponible dans des cas graves de paludisme. Mme Youyou a réussi à intégrer dans son travail des éléments de la médecine traditionnelle et de la recherche scientifique moderne.
Mme Youyou et son équipe ont analysé plus de 2’000 remèdes de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) présentant un potentiel dans la lutte contre le paludisme. De tous ces remèdes, ils sont arrivés à 380 extraits de plantes qu’ils ont ensuite testé sur des souris. L’un de ces extraits s’est avéré un fébrifuge efficace lors des excès de fièvre provoqués par le paludisme. Cet extrait provenait de l’armoise annuelle biologique (Artemisia annua). Mme Youyou et son équipe ont modifié le processus d’extraction et ont isolé, au début des années 1970, l’ingrédient actif de l’armoise annuelle biologique à savoir l’artémisinine biologique. Son travail a seulement été rendu public en 1977, après la fin des restrictions du gouvernement chinois.

Boutique Biologiquement.comTout savoir sur l’armoise annuelle artemisia annua

  Posté par armoise       Laisser un commentaire
[Total : 3    Moyenne : 4.7/5]

L’armoise annuelle biologique (Artemisia annua – en chinois: qinghao (青蒿)) est une plante annuelle glabre originaire de Chine naturalisée en Europe. L’une des substances actives extraite de ses feuilles (l’artémisinine) combat efficacement le paludisme et le cancer.

Inflorescence d’Artemisia annua biologique
Les tiges très ramifiées ont une longueur comprise entre 30 cm et 100 cm (pouvant atteindre plus de 3 m en culture), les feuilles sont très divisées et les capitules ont une longueur de 1 mm à 1,5 mm se positionnant en grappes lâches et terminant les branches. La floraison est estivale. On la trouve dans tous les terrains vagues (y compris au milieu des habitations) des zones tempérées chaudes.

Confusion possible
Attention de ne pas confondre l’armoise annuelle avec l’ambroisie reconnue comme l’une des premières causes d’allergies polliniques (y compris cutanées). Les feuilles de l’armoise annuelle sont très divisées, de couleur vert clair, et l’odeur est très forte quand on les froisse entre les doigts, tandis que celles de l’ambroisie n’ont aucune odeur.

Utilisation
L’armoise annuelle biologique est utilisée par les herboristes chinois depuis longtemps dans le traitement de nombreuses maladies, telles que des dermatites ou bien encore contre la malaria depuis l’antiquité. En effet, la plante contient de l’artémisinine biologique (qinghaosu (青蒿素)), une lactone sesquiterpénique qui s’est révélée efficace à titre curatif, et non préventif, contre des formes graves de paludisme (en particulier contre Plasmodium falciparum devenu en de nombreux endroits résistants aux médicaments classiques). C’est donc une alternative simple à la portée des populations soumises à ce fléau.

L'armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant
L’armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant

L’artémisinine biologique est efficace contre plusieurs souches de parasites responsables du paludisme et contre le cancer.

De multiples études scientifiques confirment cette propriété et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) encourage des programmes de soins et de culture. Cette même OMS déconseille la monothérapie à base d’artémisinine biologique et recommande les traitements combinés (polythérapie).

Bien que des résultats acceptables soient obtenus avec des cures sous forme de tisanes, à utiliser au moment des fièvres, cette utilisation en tisane est également fortement déconseillée par l’OMS car cette approche pourrait favoriser la résistance du parasite à la molécule d’artéméther (dérivé semi-synthétique de l’artémisinine). Bien que l’application du principe de précaution de la part de l’OMS soit louable, certains font remarquer qu’aucune forme de résistance à l’artémisinine biologique n’a été enregistrée en Chine, alors que cette tisane est utilisée seule depuis près de 2000 ans1. L’incertitude récemment apparue découle de la possibilité nouvelle d’une utilisation systématique et d’une application en masse de traitements à base d’artémisinine biologique de qualité plus ou moins variable sur une très nombreuse population, une situation qui jusqu’à récemment ne s’était encore jamais produite avec cette substance.

Production
Actuellement, la seule possibilité de se procurer de l’artémisinine biologique pour la fabrication de médicaments est la récolte de plantes cultivées d’Artemisia annua biologique, mais il est à noter qu’il y a des difficultés de culture en zone tropicale rendant le processus très complexe.

En effet, les grandes différences de teneur en artémisinine biologique en fonction du sol, de la période et des conditions de récolte, de séchage et de stockage rendent difficile la standardisation et donc la garantie d’efficacité de la plante utilisée en tisane. Le paludisme étant potentiellement mortel, il est des plus importants que l’efficacité soit certifiée. La grande variabilité du taux de principe actif ne peut certifier son efficacité.

Il est de plus difficile de préconiser une dose journalière. En médecine moderne, les dérivés d’artémisinine biologique ne sont jamais utilisés en dessous de 50 mg. On estime au mieux, un taux d’artémisinine biologique de 1,4 % dans les espèces sélectionnées. Elle se situe autour de 0,25 % en moyenne. Le principe actif est peu soluble dans l’eau. Aussi, ce faible dosage pourrait favoriser l’apparition de résistances.

La récolte chinoise bien que déterminante pour les sociétés pharmaceutiques est devenue insuffisante. Des cultures sont également en place en Europe de l’Ouest (principalement sur le pourtour des Alpes). Une production africaine s’y ajoute. Artemisia annua biologique verdit au Cameroun, au Nigeria, au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda et à Madagascar. Deux projets d’envergure ont vu le jour, en 2006, en Afrique de l’Est pour la culture d’Artemisia annua biologique et la fourniture d’artémisinine biologique (East African Botanicals au Kenya, Ouganda et Tanzanie (un millier d’hectares répartis sur ces 3 pays) et Bionexx à Madagascar (600 hectares)).

Productivité (en culture)
Plante fraîche entière : ~ 30-35 t/ha
Plante sèche entière : ~ 10 t/ha
Feuilles sèches : ~ 2,5-3 t/ha
Teneur en artémisinine biologique des feuilles sèches : ~ 1,3 %
Culture et mode d’emploi d’Artemisia annua biologique
Semis:
Le semis se fait dès réception des graines. On mélange une cuillère à café de graines avec 5 à 6 cuillères à café de sable fin. Puis, on parsème ce mélange dans une caisse remplie de pleine terre, on arrose sans inonder. La germination se produit après 4 à 7 jours sous des températures nocturnes de 16 à 18 °C et diurnes de 23 à 25 °C.

Acheter des graines d’armoise annuelle artemisia annua sur la boutique en ligne www.biologiquement.com

Repiquage dans des pots :
Le repiquage des plantules en pot se fait dès que la végétation devient trop dense. Chaque plant est alors placé individuellement dans un récipient de taille équivalente à un pot de yaourt pour qu’il ait suffisamment de place. On laisse en place jusqu’à ce que ces plants portent 5 ou 6 feuilles. Cette opération n’est pas obligatoire et certains réalisent un repiquage en plein champ directement à partir des plantules issues de la pépinière.

Repiquage en terre :
Le repiquage, à l’extérieur en pleine terre, se fait 3 semaines plus tard (ou 6 semaines après semis) lorsque les plants ont atteint une hauteur de 15 cm. Il est alors important de bien espacer ces plants (environ 80 cm entre chacun). Cette plante demande beaucoup de lumière, pendant le plus longtemps possible, et il faut veiller à l’arroser. Désherbage au sarcloir ou mécanique.

Récolte :
La récolte se fait juste avant la floraison en récupérant les feuilles. Ne pas oublier de conserver une partie des plantes intactes pour la récolte des akènes contenant les graines. (environ 12 000 graines/gramme). Elles ont une faculté germinative supérieure à 90 % et une longévité de 3 ans à température ambiante.

Séchage :
Il est très important de faire sécher les feuilles à l’abri du soleil sinon la matière active disparaît. Une fois sèches (2 à 3 jours dans une atmosphère sèche et aérée), les feuilles sont prêtes.

L'armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant
L’armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant

Réduction en poudre et utilisation : les feuilles et les jeunes tiges peuvent être réduites en poudre dans un blinder puis tamisée à laide d’un tamis ou d’une passoire. La poudre d’Artemisia biologique sera consommée telle quelle : une cuillère à café rase (500 à 1000 mg/jours) en préventif chaque matin. En curatif, en cas de crise, toutes les 6 heures soit 4 fois par jour réparties au mieux sur la journée pendant 7 à 8 jours. Si on mélange la poudre avec du miel ou de la confiture pour en atténuer la forte amertume, il faut le faire au moment de consommer et non à l’avance : risque d’altérer la substance active.
La poudre de plante est plus efficace que la tisane parce que les lactones et les flavonoïdes qu’elle contient sont peu solubles dans l’eau. Si on fait de la tisane il faut 10 grammes de plantes pour un litre à consommer dans la journée. Pour les bébés et le jeunes enfants on peut faire des suppositoires avec de la graisse et de la poudre mélangées et préparées au dernier moment : exemple une cuillère à café de beurre de karité et une demi cuillère à café de poudre. Pour un adulte prendre une cuillère à café de poudre.
Mode d’action : la fonction peroxyde de la molécule d’artémisine d’Artemisia annua biologique réagit avec les ions Fer en libérant un radical Oxygène libre extrêmement oxydant et fatal pour les cellule riches en Fer. Ce qui explique la destruction des parasites du sang (Plasmodium falciparum) ou leur forte inhibition ainsi que la destruction des cellules tumorales (anti cancer naturel puissant).D’autres substances contenues dans la plante entière agissent en synergie pour une efficacité supérieure, il s’agit en fait d’une multi thérapie (d’après le Docteur Omnius).

Boutique Biologiquement.comL’absinthe chinoise armoise annuelle Artemisia annua bio

  Posté par armoise       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Absinthe chinoise Artemisia annua propriétés thérapeutiques et médicinales
Absinthe chinoise Artemisia annua principaux constituants
Absinthe chinoise Artemisia annua utilisation traditionnelle
Absinthe chinoise Artemisia annua recherche
Absinthe chinoise Artemisia annua description
Absinthe chinoise Artemisia annua habitat
Absinthe chinoise Artemisia annua précautions effets secondaires, contre-indications
Absinthe chinoise Artemisia annua utiliser pour, et les bienfaits sur la santé
Absinthe chinoise Artemisia annua dosage posologie
Absinthe chinoise Artemisia annua divers
Absinthe chinoise Artemisia annua source

L’absinthe chinoise armoise annuelle Artemisia annua bio est une plante médicinale, elle renferme de l’artémisinine, ce principe est efficace contre le paludisme. L’absinthe chinoise armoise annuelle permet de traiter l’insolation et les maux de tête, ainsi que la fièvre. Elle est également employée dans le traitement des cancers et de la schistosomiase (ver parasitaire).

Noms communs :Absinthe chinoise, armoise annuelle.
Nom latin :Artemisia annua.
De la famille :Famille des astéracées ou composées (asteraceae).
Nom anglais :Sweet annie, sweet wormwood, sweet sagewort, annual wormwood.
Nom chinois :Qing hao.
Nom arabe :Shibaa.

Absinthe chinoise Artemisia annua propriétés thérapeutiques et médicinales :
L’absinthe chinoise est une plante médicinale asiatique et européenne ayant pour principale propriété thérapeutique d’être un antipaludéen, elle est aussi un tonique amer et un fébrifuge, ainsi qu’antiparasitaire.

L’artémisinine, est un extrait de la plante absinthe chinoise, ce principe actif est la base principale de la pharmacopée concernant la lutte contre le paludisme.

L’absinthe chinoise Artemisia annua peut traiter différents maux ou troubles tels que :
– La constipation,
– L’insolation,
– Le mal de tête,
– Les vers,
– La fièvre,
– La malaria paludisme,
– Saignements de nez,
– Contre le cancer.

Principaux constituants :L’absinthe chinoise armoise annuelle Artemisia annua renferme une essence aromatique, des flavonoïdes et des lactones sesquiterpéniques, dont l’artémisinine et l’acide artémisinique.

Absinthe chinoise armoise annuelle Artemisia annua utilisation traditionnelles vertus :Signalée comme plante médicinale dès le II siècle avant J.C., l’absinthe chinoise est traditionnellement utilisée contre les fièvres, les migraines et divers problèmes liés à la chaleur, tels les éblouissements, la sensation d’étouffement et surtout le paludisme, les saignements de nez, la malaria, contre le cancer.

L'armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant
L’armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant

La médecine chinoise utilisait la plante entière.

Recherche :Ce n’est que vers les années 1980 que les scientifiques occidentaux eurent connaissance de la valeur vis-à-vis du paludisme que pouvait avoir l’absinthe chinoise.

Les chercheurs chinois, en 1990 ont voulu s’associer avec l’industrie pharmaceutique européenne. Cet ainsi qu’un programme d’amélioration génétique fut crée il y a 8 ans de cela, afin d’améliorée une forme d’absinthe chinoise armoise annuelle Artemisia annua riche en artémisinine (substance ayant des propriétés médicinales contre le paludisme et contre le cancer).

Cette forme d’absinthe chinoise armoise annuelle Artemisia annua a fait l’objet d’une demande de protection auprès de l’Union internationale pour la Protection des Obtentions Végétales (UPOV), sous l’appellation «Artemis».

L’OMS (organisation mondiale de la santé) a autorisé en 2004 l’utilisation de l’absinthe chinoise armoise annuelle Artemisia annua à travers le monde.

Description :L’absinthe chinoise armoise annuelle Artemisia annua est une cousine de l’absinthe officinale, c’est une plante vivace qui peut atteindre jusqu’à 1 mètre de hauteur, elle fait partie de la famille des astéracées.

Ses grandes tiges dressées portent des feuilles vert clair, finement découpées. Ses petits capitules forment d’amples panicules le long des nombreux rameaux. Le fruit est un petit akène.

La plante est très odorante et amère.

Habitat :L’absinthe chinoise armoise annuelle Artemisia annua est originaire d’Extrême-Orient, de la Corée au Vietnam et de la Chine au Japon ainsi que de Russie et d’Amérique du nord.

Elle se cultive facilement sous nos climats.

Absinthe chinoise : précautions effets secondaires, contre-indications :
L’absinthe chinoise armoise annuelle Artemisia annua est à déconseillé pour les femmes enceinte.

L'armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant
L’armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant

Il est conseillé de voir avec un spécialiste avant toute prise de cette plante, afin d’éviter tout effet négatifs.

Absinthe chinoise armoise annuelle Artemisia annua utiliser pour, et les bienfaits sur la santé :
Tonique amer, fébrifuge, antipaludéen, antiparasitaire, cancers et la schistosomiase, constipation, l’insolation, le mal de tête, les vers, la fièvre, la malaria, saignements de nez.

Absinthe chinoise armoise annuelle Artemisia annua : Dosage, posologie
2 à 6 gélules par jours

Divers :L’absinthe armoise annuelle Artemisia annua est le symbole de la douleur, surtout celle de l’absence.

Source(s) :
Références
– Abbott, R. B. et al. Medical student attitudes toward complementary, alternative and integrative medicine Evidence-based Complementary and Alternative Medicine (ecam.oxfordjournals.org)
– National policy on traditional medicine and regulation of herbal medicines: report of a global WHO survey WHO (apps.who.int/medicinedocs)
– Deadly counterfeit diabetes drug found outside China’s Xinjiang Xinhua News (news.xinhuanet.com)
IMPORTANT :L’ensemble des informations mentionnées n’est donné qu’à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Boutique Biologiquement.comVERTUS DE L’ARMOISE CHINOISE CONTRE LE CANCER

  Posté par armoise       Laisser un commentaire
[Total : 5    Moyenne : 2.6/5]

L’armoise annuelle Artemisia annua bio est une plante annuelle glabre pouvant atteindre un mètre de haut et 3 m en culture, ses tiges très ramifiées ; Les feuilles sont très divisées, de couleur vert clair, et l’odeur est très forte quand on les froisse entre les doigts et les capitules ont une longueur de 1 mm à 1,5 mm se positionnant en grappes lâches et terminant les branches. Originaire de Chine naturalisée en Europe.

Autre nom : « qinghao » en chinois

Les principes actifs de l’armoise annuelle Artemisia annua bio :

La plante contient de l’artémisinine, une lactone sesquiterpénique qui s’est révélée efficace à titre curatif, et non préventif, contre des formes graves de paludisme.

L'armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant
L’armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer et anti paludisme naturel puissant

Les propriétés de l’armoise annuelle Artemisia annua bio :

Traiter les dermatites.
Contre la malaria.
Combat efficacement le paludisme.
En cas de SIDA.
Contre une large étendue de différents types de tumeurs (anti cancer naturel puissant).

Partie utilisée : feuilles et tiges

Le mieux est que le patient prenne la dose élevée d’artemisia pendant 14 jours ; 5 g par jour sous forme de tisane ou, en cas de douleurs intestinales, sous forme de poudre avec du yaourt par exemple. Si aucune amélioration n’est constatée au bout de 14 jours, c’est-à-dire si le patient ne se sent pas mieux, il n’y aucun intérêt à continuer à prendre cette plante.

En cas paludisme : Bien que des résultats acceptables soient obtenus avec des cures sous forme de tisanes ou de gélules, à utiliser au moment des fièvres.

Bon à savoir :

les feuilles d’artemisia annua contiennent 20 composants avec un effet anti tumoral.

Boutique Biologiquement.comL’armoise annuelle Artemisia annua bio traitement du paludisme

  Posté par armoise       Laisser un commentaire
[Total : 3    Moyenne : 3/5]

L’armoise annuelle, connue aussi sous le nom d’absinthe chinoise ou l’armoise annuelle est une plante originaire d’Asie utilisée traditionnellement dans le traitement de la malaria et contre les vers intestinaux. Le principe actif de l’armoise est l’artémisine.

Nom botanique
Artemisia annua

Noms usuels
Nom français: armoise, armoise annuelle

Nom anglais : Sweet Wormwood, Sweet Annie, Sweet Sagewort ou Annual Wormwood

Nom chinois : l’armoise annuelle se trouve dans la plupart des herboristerie chinoises sous le nom de qinghao (青蒿).

Principes actifs
Artemisines

Usage traditionnel
L’armoise annuelle biologique est utilisée principalement dans le traitement du paludisme. L’usage traditionnel comme antipaludéen est attesté en chine depuis plus de 2000 ans. Son efficacité est aujourd’hui validée par plusieurs études cliniques et l’OMS en valide l’usage depuis plusieurs années.

A noter que l’armoise annuelle biologique se montre efficace en traitement de la maladie et non en prévention. En effet l’artemisine bloque la reproduction du parasite mais ne modifie pas sa capacité à entrer dans l’organisme. Il est donc déconseillé de substituer l’armoise biologique aux traitements préventifs conventionnels.
L’armoise annuelle biologique est aussi utilisée dans le traitement de certaines dermatites.

L'armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer naturel puissant
L’armoise artemisia annua bio une plante médicinale anti cancer naturel puissant

Mode de préparation
L’armoise annuelle biologique se consomme sous forme d’infusions des feuilles de la plantes ou de gélules. La concentration en principe actif varie de façon importante selon le mode de culture et la qualité de conservation des feuilles
. Le dosage standard est de 5 gélules par jours, en traitement et de 3 gélules par jours en prévention.

Effets secondaires
Aucune étude clinique n’a rapporté d’effets secondaires notables liés à la consommation d’armoise annuelle biologique.

Usage contemporain
L’artémisine, le principe actif de l’armoise annuelle biologique, fait l’objet de nombreuses investigations scientifiques notamment comme antiviral et comme anticancéreux. En laboratoire, l’artémisine inhibe la réplication de nombreux virus dont ceux de l’herpès et d’epstein barr. L’artémisine est aussi capable de provoquer l’apoptose (le suicides) de plusieurs types de cellules cancéreuses notamment dans le cas du cancer de la prostate.

Médicaments dérivés de l’armoise annuelle
Les médicaments dérivés de l’armoise biologique sont appelés artémisines . Ils montrent une très grande capacité d’inhibition de la reproduction du parasite responsable du paludisme (division par 10 pour le co-Artem) :

Les antipaludéens dérivés de l’armoise biologique sont toujours prescrits en combinaison avec des médicaments comme la méfloquine. Cette mesure est prise par précaution afin de réduire le risque d’apparition de résistance du parasite. Quelques cas de résistance à l’artémisine ont été rapportés au Cambodge.

Boutique Biologiquement.comL’artémisine : une plante anti paludéenne avec des propriétés anti-tumorales

  Posté par armoise       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Déjà reconnue depuis plus de 2 000 ans par la médecine chinoise traditionnelle comme un remède puissant contre la fièvre et, depuis peu, contre la malaria, l’armoise annuelle Artemisia Annua bio, est une plante aromatique aux qualités médicinales sans équivoque.

Récemment des études visant à utiliser la plante pour combattre les cellules cancéreuses se sont avérées très surprenantes.

Ainsi, selon une série d’études, l’artémisine, substance extraite de l’armoise annuelle Artemisia Annua bio et utilisée en herbologie chinoise depuis des siècles, réduirait les cellules cancéreuses du poumon jusqu’à 28%.
En la combinant avec du fer, cette plante incroyable tue 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures.
Encore mieux; elle n’attaque sélectivement que les «mauvaises» cellules, sans affecter les tissus sains. “En général, nos résultats montrent que l’artémisine arrête le facteur de transcription ‘E2F1′ et intervient dans la destruction des cellules cancéreuses du poumon”, a-t-on indiqué dans la conclusion des recherches menées dans le laboratoire du cancer à l’Université de Californie.
Une autre étude, de l’Université de Washington, menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai, et jusqu’à présent, la plus vaste faite sur l’artémisine aux États-Unis démontre que l’artémisine, toujours combinée au fer, a fait ses preuves avec un taux de 75 % de destruction du cancer du sein après seulement 8 heures et de presque 100% de destruction en seulement 24 heures.

L'armoise bio une plante médicinale anti cancer naturel puissant
L’armoise bio une plante médicinale anti cancer naturel puissant

Les cellules cancéreuses ayant tendance à accumuler davantage de fer que les cellules normales afin de favoriser la division cellulaire, elles deviennent plus vulnérables à la combinaison artémisine – fer.
Enfin, de nombreuses autres expériences ont été menées jusqu’à présent et elles ont toutes prouvé que l’artémisine combiné avec le fer pouvait effectivement détruire le cancer chez différents organes (intestins, prostate, etc.).
L’armoise annuelle Artemisia Annua bio en infusion offre déjà une bonne protection contre différents cancers mais la version séchée pour réduite en poudre serait nettement plus efficace.
Le Dr Len Saputo qualifie l’artémisine de « bombe intelligente contre le cancer ».
Dans cette vidéo en anglais, le docteur Saputo présente comment «l’artémisine et des médicaments transportant du fer marqué d’artémisine pourraient être développés en de puissants médicaments anticancéreux ».

Boutique Biologiquement.comCulture de Artemisia annua bio dans votre jardin jardin

  Posté par armoise       2 commentaires
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

L’armoise annuelle Artemisia annua bio, plante traditionnelle de la médecine chinoise, bénéficie d’une forte notoriété depuis le prix Nobel de médecine 2015 décerné à Youyou Tu pour l’efficacité de son extrait contre le paludisme et le cancer. Désormais, on cherche activement où trouver la plante sèche. Ne cherchez plus: votre jardin est la meilleure des herboristeries !

Une star très vertueuse

Utilisée en médecine chinoise pendant plus de 2000 ans, l’armoise annuelle bio est passée de l’obscurité à la célébrité en quelques mois en Occident. Elle suscite aujourd’hui une véritable passion. Les Chinois l’étudient pourtant depuis les années 1950 pour combattre le paludisme, avec succès. Ce sont d’ailleurs ces travaux, particulièrement ceux sur l’un des composants actifs, l’artémisine, qui ont valu le prix Nobel de médecine à la Chinoise Youyou Tu en 2015 et l’ont remise au goût du jour.

Il est vrai que cette armoise bio a de nombreuses propriétés.

L’armoise annuelle Artemisia annua bio combat la fièvre grâce à un effet diaphorétique (elle fait transpirer).
En application locale, L’armoise annuelle Artemisia annua bio combat les plaies infectées et les infections de peau.
L’armoise annuelle Artemisia annua bio est efficace pour toute infection intestinale.
L’armoise annuelle Artemisia annua bio favorise l’arrivée des règles et les calme quand elles sont trop abondantes.
L’armoise annuelle bio Artemisia annua combat les maladies parasitaires du sang, le paludisme en particulier (à ce sujet, relire Plantes & Santé n° 163).
Une autre propriété intéresse de plus en plus: son action anticancer. Les études in vitro démontrent une efficacité dans les cas de leucémie, de cancer du sein et de cancer du côlon. Les médecins vietnamiens l’utilisent régulièrement pour différents types de cancer.

L'armoise bio une plante médicinale anti cancer naturel puissant
L’armoise bio une plante médicinale anti cancer naturel puissant

L’action de la plante est incroyablement systémique. En d’autres termes, elle agit sur toutes les parties du corps et traverse la barrière hémato-encéphalique en particulier. C’est ce qui en fait un outil si puissant.

L’armoise annuelle Artemisia annua bio au jardin

Démarrez l’armoise annuelle bio à partir de graines minuscules qui doivent être semées en surface. Préparez votre bac de plantation, arrosez votre terreau et tassez bien pour faire une surface plane. Mélangez les graines avec un peu de sable tamisé puis saupoudrez ce mélange en surface. Tassez bien à l’aide d’une d’une brique et ne recouvrez surtout pas de terre. Gardez humide jusqu’à germination. La plante commence à germer au bout d’une semaine environ.

Si la germination est drue, commencez à éclaircir rapidement à l’aide d’une pince à épiler. Ne laissez que les plantules les plus fortes. Gardez entre cinq et dix plantes selon vos ambitions au jardin, sachant que la plante deviendra énorme.

Gardez la plante en godet afin de la fortifier, puis placez-la en pleine terre et au soleil une fois que les racines commencent à sortir du godet.

Ne pas planter trop serré

La première fois que j’ai cultivé la plante, je me suis retrouvé avec une mini-forêt d’armoises. J’en avais trop planté. Aujourd’hui, j’en garde deux ou trois que j’espace d’un mètre. Plus la terre est pauvre, plus votre armoise bio sera riche en artémisine et autres substances aromatiques. N’arrosez que lorsque la plante commence à piquer du nez ; la faire «souffrir» un minimum favorise la production de constituants.

La plante est très rustique et ne craint pas grand-chose des insectes et des maladies. Elle peut monter à 2 mètres de haut. J’ai d’ailleurs vu des plants se faire déraciner par un fort coup de mistral. S’il y a un risque chez vous, n’oubliez pas de l’attacher à un tuteur.

Comme son nom l’indique, la plante est annuelle et produit une grande quantité de graines. Récupérez-les.

À savoir : elle se ressème très vigoureusement et est considérée comme envahissante.

Ramasse et séchage

Ramassez toutes les parties aériennes après l’ouverture des fleurs. Tout comme les feuilles, elles contiennent de l’artémisine.

La quantité est plus élevée dans les vieilles feuilles, y compris les défraîchies. Branches et racines sont à composter. Notez que les préparations à partir de plante fraîche sont plus efficaces. Si vous désirez la sécher, mettez-la trois jours en plein soleil. Même lorsqu’elle est coupée, les précurseurs de l’artémisine continuent à être transformés en artémisine grâce au soleil. Déplacez-la ensuite à l’ombre pour finir le séchage si nécessaire.

À l’atelier : infusion au lait de coco

Traditionnellement, on utilise l’armoise annuelle Artemisia annua bio en tisane. Toutefois, pour une meilleure extraction des principes actifs, on aura recours à l’alcool (c’est-à-dire une teinture), mais aussi à des solutions grasses.

L’artémisinine en particulier est liposoluble. C’est pourquoi je vous propose de faire infuser la plante dans une solution contenant des lipides. Et quoi de mieux que le lait de coco pour faire une telle préparation! Il va permettre d’extraire 80 % de l’artémisine alors que l’eau n’en extrait que 25 %.

1. Placer une grosse pincée de sommités fleuries d’armoise annuelle bio, si possible fraîche, sinon récemment séchée, au fond d’une tasse à thé.

2. Faire frémir 200 ml de lait de coco dans une casserole. Si votre budget ne vous permet pas d’utiliser le lait de coco et si vous consommez des laitages, vous pouvez utiliser du lait entier bio.

3. Verser le lait sur la plante • dans la tasse. Couvrir immédiatement. Laisser infuser 4 heures: une macération longue est nécessaire pour une extraction optimale.

4. Passer au travers d’une passoire puis • récupérer la plante et l’écraser dans la main afin de l’essorer dans la tasse.
Posologie

Pour le paludisme (ou malaria), Stephen Buhner, phytothérapeute américain spécialiste des plantes à action antibiotique, recommande 100 g de plante pour 1 litre de lait à boire dans le courant de la journée. À faire pendant une semaine, suivi de deux semaines de pause, puis une nouvelle semaine de prise.

Autres préparations à base d’armoise annuelle Artemisia annua bio

Teinture de plante fraîche, 200 mi d’alcool pur (à 90°) pour 100 g de plante fraîche coupée finement. Laisser macérer deux semaines et filtrer. Pour la malaria : 1 cuillère à soupe deux fois par jour pendant une semaine, puis deux semaines de pause et une semaine de prise.
Jus de plante fraîche (passée à l’extracteur de jus): une cuillère à soupe de jus par jour, puis deux semaines de pause et une semaine de prise. Le jus peut être conservé avec de l’alcool pur ajouté à raison de 20 % de la solution.